Blog tiers lieux ecolieux

Habitat participatif

La loi ALUR de 2014 définit l’habitat participatif comme « une démarche citoyenne qui permet à des personnes physiques de s’associer, le cas échéant avec des personnes morales, afin de participer à la définition et à la conception de leurs logements et des espaces destinés à un usage commun, de construire ou d’acquérir un ou plusieurs immeubles destinés à leur habitation ». Avec près de 90 logements, l’opération toulousaine d’habitat participatif est la première en France de cette ampleur. Elle se veut exemplaire et reproductible, malgré la lourdeur et la complexité de la démarche. 

L’un des immeubles à pris la forme juridique d’une coopérative d’habitants. Abricoop (créée 2014) regroupe 17 appartements, dont les habitants partagent un socle de valeurs notamment la mixité sociale large, la mixité générationnelle, la mise en commun d’espaces et de services, la solidarité et l’entraide, l’éco-construction, les circuits courts…La coopérative est propriétaire des logements et les habitants en sont locataires. L’un des objectifs de ce système est d’éviter la spéculation. Un coopérateur ne peut vendre ses parts qu’à leur prix d’achat.

 

 

Avec l’habitat participatif, les habitants deviennent acteurs de leur projet, avec leurs envies, leurs modes de vie et leurs besoins même si cela vient bousculer les pratiques chez tous ceux qui font les villes aujourd’hui. Rendre la ville désirable et accessible à tous pour éviter qu’elle ne s’étale, créer des logements qui répondent à nos désirs de changement pour des modes de vie écologiques, solidaires et collectifs. Faire des habitants des acteurs qui participent et prennent part au vivre-ensemble.

 

Ilot dessin 768x738

 

écolieux